Adut Akech 

qui est le mannequin de l’année ?
 

 

Si vous êtes un tant soi peu connecté(s) et/ou un tant soi peu intéressé(s) par la mode, son visage vous est forcément familier.

Adut Akech, sud-soudanaise réfugiée en Australie, a été élue mannequin de l’année lors des British Fashion Awards 2019.

Un teint d’ébène, des cheveux rasés, un sourire d’ange… Portrait d’un top model au CV mode impeccable.
Née en 1999 dans le sud d’un Soudan en pleine guerre, Adut Akech se voie forcée de fuir avec sa famille au Kenya puis à Adélaïde en Australie. Passionnée de mode et de Naomi Campbell, la jeune femme fait ses premiers pas à 12 ans, pour le compte de sa tante, créatrice.

Pourtant, il lui faudra attendre ses seize ans pour signer avec l’agence australienne Chadwick Models qui la positionnera sur une quinzaine de défilés lors de la Mercedes Benz Fashion Week Australia en 2017.

Ainsi, elle se fait repérer par Anthony Vaccarello, fraichement arrivé chez

Saint-Laurent, qui lui propose un contrat d’exclusivité.

Elle défile alors pour la Fashion Week de Paris et entame un parcours cinq étoiles. Depuis, Adut Akech se fait courtiser par les plus grandes maisons de couture et les marques de prêt-à-porter, se fait photographier par les plus grands photographes, signe une multitude de contrats et devient rapidement LE mannequin incontournable. Sa première consécration arrive en juillet 2018 lors du défilé Haute Couture de Chanel. Choisie par Karl Lagerfeld pour clôturer le show en robe de mariée, elle devient la seconde mariée noire de l’histoire de Chanel. « C’était une fierté d’être la mariée choisie pour clôturer ce magnifique spectacle et cela, dans la robe la plus grandiose que j’ai vu de ma vie. Ce moment était spécial et je le chérirai jusqu’à la fin de ma vie. »

Du haut de son mètre soixante-dix-huit, Adut a de quoi envoûter. Des jambes interminables, un sourire d’ange, une peau ébène et des allures de

Grace Jones qui lui permettent d’enchainer les Fashion Week, de signer de juteux contrats et surtout de poser pour les magazines les plus prestigieux.

SI le départ fut tragique, le destin lui, fut flamboyant. Valentino, Isabel Marant, Versace, Off White ou encore Jacquemus, tous se l’arrachent et la propulsent un peu plus sur le devant de la scène mode.

Arrivée à une époque ou l’industrie de la mode tend à être plus inclusive, Akech se taille une place de choix, jusqu’à être nommée aux côtés de

Bella Hadid et Kaia Gerber dans la catégorie Mannequin de l’année 2019 lors des British Fashion Awards. C’est tout naturellement qu’elle gagne le prix.

« Ne laissez pas le monde vous convaincre que ce n’est pas possible. Si une réfugiée soudanaise qui vient de rien peut le faire, n'importe qui peut le faire ! » s’exclamera-t’elle.

En 2020, Adut Akech n’a pas fini de briller et s’affiche déjà sur les couvertures de magazine, dont celle de Vogue US et I-D. La top a la cote et n’est pas prête à céder sa place.

Illustration : Joshua Servier