JAMAIS LE MARDI A ÉCOUTÉ:

"EVERYTHING IS LOVE"

Beyonce.png

Le samedi 16 juin, le monde s’est arrêté : l’album surprise « Everything is Love » de Beyoncé & Jay-Z, alias the Carters est sorti. C’était une surprise pour la plupart d’entre nous car la tournée On the Run II avait déjà été annoncé depuis mars 2018. La tournée en elle-même avait démarré le 6 juin à Cardiff. 

La tournée tout comme l’album est liée au thème de la famille. Pour la première fois, on voit des images exclusives des jumeaux Rumi & Sir depuis leur naissance. On voit des photos de vacances, on voit Blue Ivy, et on voit surtout l’amour inconditionnel que les Carters ont l’un pour l’autre. Une fois de plus, ils font leur tournée ensemble, mais cette fois-ci ils sont plus soudés et encore plus «crazy in love ». La tournée sert d’introduction à l’album « Everything is Love ». On peut le remarquer grâce à la liste des sons qu’ils chanteront lors de la tournée : des chansons comme I Care/Sorry/Me Myself & I/Resentment font apparition tout comme The Perfect Duet, Baby Boy & Crazy in Love. Les Carters ont choisi les meilleurs hits qui représentent leur relation, tirés de leurs albums solos respectifs. 
 

BE.jpg

Pour comprendre l’effervescence des fans de Jay Z et l’enthousiasme du Beehive à l’égard de la sortie de cet album, il faudrait tout d’abord faire un retour dans le passé, plus précisément au moment de la première tournée « On the Run » en 2014 lorsque tout a basculé. Une attaque dans l’ascenseur, rumeurs d’infidélité puis de divorce surgissent sur les réseaux sociaux et dans les médias. Il a fallu 2 ans pour que Beyoncé sorte enfin son album « Lemonade », dans lequel Jay-Z se fait insulter, ignorer, engueuler, pardonner puis embrasser par sa femme. Par la suite, la famille Carter s’est agrandi avec l’arrivée des jumeaux Rumi & Sir, nouveaux héritiers de cet empire. 
Et enfin, Jay-Z sortit son album « 4 :44 » : il dévoile tout, répond aux rumeurs et se remet en question. Il s’excuse à sa femme et soudain, nous avons aussi pardonné Jay Z

Le refrain de “Apeshit”, I can’t believe we made it, fait surement référence à toutes les péripéties, tous les obstacles rencontrés par le couple lors de ces dernières années.  « Everything is Love » est donc un album de triomphe, de paix et d’amour. C’est un album qui célèbre l’identité des noirs, qui rend hommage à l’histoire des Afro-Américains et qui exalte le couple afro dans toute sa gloire. 
 

BEE 2.jpg
38949085_2205673219503503_15075481452596

La célébration de l’identité noire est nécessaire et importante. Le racisme existe partout dans le monde bien sûr, mais c’est un sujet qui est devenu primordial aux USA. Après tout ce que nous avons vécu, et malgré tout ce que nous vivons aujourd’hui, il est temps de faire de la fête. Cet album intervient à un moment où les noirs américains sont terrorisés par les fascistes, brutalisés par la police et humiliés par les supporters de Trump. Au pays de la liberté, les noirs ne vivent pas le rêve américain. Aujourd’hui, des jeunes garçons noirs se font arrêter aux Etats-Unis parce qu’ils vendent des bouteilles d’eau dans la rue. Un homme noir se fait arrêter parce qu’il attend son ami à Starbucks. Une famille organise un barbecue dans un parc, ou se rend à la tombe d’un proche décédé puis une femme blanche appelle la police. 

Dans cet esprit, “Everything is Love” est une dédicace à l’amour afro et à la famille noire américaine. 
 

38949085_2205673219503503_15075481452596

Pour découvrir la critique complète de l'album

Illustrations de:

Mathieu Bernard &

Joshua Servier

Allez vite découvrir l'univers de ZAHRA

co-fondatrice du collectif et "GARDE ROBE".