JAMAIS LE MARDI NOUS PARLE DE:

La fashion-week Printemps-été 2019  

Du décor informatique du défilé Balenciaga à la plage paradisiaque de Chanel et à l’atmosphère futuriste de Rick Owens, cette nouvelle édition de la Fashion Week a plus que jamais été une invitation au voyage.

 En plus d’imposer les dictats qui façonneront les tendances de l’année prochaine, la Fashion Week a été l’occasion de défendre des causes, de faire tomber les barrières, de réclamer une justice. Cette édition plus qu’aucune autre a mis la femme au centre de tous les intérêts : forte, élégante, sensuelle et moderne, la femme d’aujourd’hui remplace celle d’hier et annonce ce qu’elle sera demain.

IMG_9856.jpg
IMG_0758.jpg
IMG_0250.jpg

Les robes de Céline raccourcissent, les jambes s’allongent chez Isabelle Marant et Balmain : la femme est forte et maître de son corps. Le cycliste fait son grand retour chez plusieurs créateurs, il épouse les formes, marque les silhouettes : il montre. Saint Laurent fait défiler les modèles seins-nus, elles sont comme libérées. L’ultra féminité s’impose, et à l’ère du mouvement #metoo, on en avait grand besoin.

look 2 Balmain.jpg
look 3 Balmain.jpg
look 1 Balmain.jpg

Balmain by Olivier Rousteing

Sans limites, la femme ne rechigne pas à adopter une allure androgyne. Margiela confond ses modèles, Céline présente simultanément sa collection homme et propose des tailleurs mixtes. Peu à peu les genres se confondent, les règles s’effondrent, les codes changent.

look 5 Céline.jpg
Céline.jpg
Céline.jpg

Céline by Hedi Slimane

Ce renouveau s’est aussi appliqué aux accessoires. Le sac rapetisse chez Jacquemus, il est un oeuf chez Louis Vuitton, ou carrément dédoublé chez Chanel. Les lunettes gagnent en volume comme pour compenser. Il n’y a plus de règle, c’est l’ordre dans le chaos.

look 7 Saint Laurent.jpg
look 8 Saint Laurent.jpg
look 9.jpg

Saint Laurent Paris by Anthony Vaccarrello

Cette nouvelle édition de la Fashion Week était l’occasion de tout renverser pour mieux reconstruire. Un nouveau monde nous a été présenté, un monde sobre ponctué de couleurs où tout s’inverse et tout se mélange.

Traditionnellement achevée par le défilé Louis Vuitton, la semaine de la mode a, cette année encore, réussi à transporter les spectateurs, repenser la mode et réinventer le monde.

Un grand merci à Nathan Merchadier

pour ses magnifiques clichés