Léo Roger

PRÉFACE

"Pasito a pasito, suave suavecito Nos vamps pagano Paquito a Paquito" 

A la radio, c'est l'insupportable et si entêtant refrain de "Despacito" qui me tire de ma sieste. Je quitte mon lit, agacé, car je sais déjà que je vais avoir cette foutue chanson en tête tout le reste de la journée. Il fait une chaleur accablante cet après-midi-là. De cette chaleur qui vous pousse à rester cloîtré chez vous, pot de glace à la main, glorifiant votre ventilo comme un nouveau messie. 

Le compteur affiche 37 degrés et la France toute entière s'alarme déjà de cette canicule à peine naissante. 

 

Moi je m'en réjouis, le mois de juillet et ses températures ardentes me remémorent immanquablement mon enfance dans les îles. 

Un court instant je repense à La Martinique et la Guadeloupe, les deux petits paradis empreints de saveurs créoles, de couleurs exotiques et de décors idylliques où j'ai grandi. Trêve de nostalgie, je décide de sortir m'allonger dans un parc au soleil. 

En attendant mon bus qui n'arrivera pas avant un bon quart d'heure, je m'arrête au tabac du coin pour feuilleter quelques revues de mode (eh bien oui l'inspiration ne tombe pas du ciel). 

 

Quelle ne fut pas ma grande surprise, en découvrant au fil des pages que l'été a déjà laissé sa place à l'automne morne et gris. 

Plus aucune trace des décors paradisiaques et des jolis mannequins à la silhouette svelte et 

tonique en bikini. Envolés les palmiers et le sable fin, adieu aux beaux Apollons et leurs torses musclés et transpirants. 

L'automne est déjà là, se pavanant en couverture, la moue figée sur papier glacé avec sa longue chevelure rousse, emmitouflé dans de grands manteaux en fourrure. Je pose le magazine que je lisais et en choisis un autre et un suivant. 

Le constat est le même : L'industrie de la mode a décidé que bien que l'on soit encore en plein Juillet, Automn is coming ! 

"Mais c'est encore l'été bordel" dis-je en quittant le tabac, exaspéré, sous le regard interloqué du vendeur. 

Mon bus arrive, bondé de passagers et je m'y faufile, profondément agacé. Après 2min de trajet, nous nous retrouvons coincés dans les bouchons, la clim cesse tout à coup de fonctionner, un bébé braille dans sa poussette (la pauvre petite créature suffoquant très certainement à cause de la chaleur) Et pour couronner le tout j'ai encore ce satané "Pasito a pasito, suave suavecito" dans la tête !... Ma petite promenade vire au cauchemar. 

Puis je ferme les yeux, et fais abstraction de tout ce qui m'entoure, je me projette sur une plage dans les tropique, les pieds dans le sable chaud face à la mer translucide. Je m'y croirais presque et, durant ce court laps de temps, une sensation de bien-être m'envahit. 

 

Quand j'ouvre les yeux quelques minutes plus tard, le bus s'est vidé, la clim fonctionne à nouveau et le bébé gazouille gaiement "areuh-areuh" dans sa poussette. 

A la radio Rihanna entonne de sa voix suave : 

"Wild, wild, wild...When I'm with you, all I get is wild thought!" chassant définitivement l'abominable "Despacito" de ma tête. J'arrive enfin au parc, ôte mon tee-shirt et me prélasse sous les rayons ardents du soleil. 

Puisque l'industrie de la mode a décidé de bouleverser le rythme des saisons, je décide que le prochain numéro de JAMAIS LE MARDI sera une ode à la chaleur, au soleil, à l'exotisme et aux tropiques. L'été n'est pas près de s'achever, et je compte bien en profiter jusqu'au bout. 

Tandis que je somnole paisiblement au soleil, la voix de Rihanna fait à nouveau écho dans ma tête "Wild wild wild..." 

Je m'endors alors, un sourire béat aux lèvres et je rêve de sable fin, de cocotiers et de Martinique.

allure exotique

Jean Philippe DARBOIS

>>>  

CANICULE

Guillaume PLAS

>>>  

CORES DO BRASIL

Leeroye PALMIS

>>>  

​Ô douce martinique

Jonathan MENIALEC

>>>  

un été a palmspring

Tatiana VERGNAUD

>>>  

INTERVIEW

Lucinda Rossat

  • Facebook - Grey Circle
  • YouTube - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle

J'ai rencontré Lucinda il y a 2 ans, à l'époque nous travaillions tous les deux dans une grande enseigne de prêt-à-porter. 

Cette jolie blogueuse est arrivée sans crier gare de Los Angeles après un stage chez Jeremy Scott (rien que ça me direz-vous …). 

Et après nous avoir vendu du rêve en nous contant ses multiples rencontres de célébrités, son quotidien dans les coulisses des fashion weeks et ses heures de travail acharné, Lucinda est rapidement devenue la petite coqueluche du magasin. 

Avec son cv impressionnant, ses innombrables voyages et ses "63000 abonnés" sur Instagram on pourrait la penser pompeuse, suffisante et inaccessible mais j'ai cependant découvert que derrière cette jeune fille ambitieuse et déterminée se cachait l'une des plus adorables personnes que je connaisse. 

Le cœur sur la main, Lucinda est optimiste, chaleureuse et profondément attachante. En plus d'une collègue de travail elle est devenue une amie (avec qui j'ai partagé un nombre incalculable de verres de rosé en terrasse). 

Elle est aujourd'hui un membre influent de la blogosphère lyonnaise ; c'est naturellement que j'ai pensé à elle pour incarner la IT-Girl de ce numéro (car il faut reconnaitre qu'en plus d'être une blogueuse branchée, elle est sacrément jolie ma copine). Et malgré un emploi du temps chargé, elle a accepté de jouer le jeu le temps d'une séance photo et de répondre à nos questions.

1-Bonjour Lucinda, toi et moi, nous connaissons déjà, alors je te laisse te présenter à nos lecteurs. 

 

Bonjour, je m'appelle Lucinda, j'ai 27 ans et je vis à Lyon.

 

2-Depuis combien de temps blogues-tu ? Quand as-tu démarré cette activité ? 

 

Je Blogue depuis toujours en fait ! j'ai eu environ 5 blogs avant celui-ci. J'ai toujours adoré tenir des blogs, des forums également... mais Blogdelucinda existe depuis 6 ans maintenant.

 

3-Il y a-t-il un blog qui t'as inspirée et donné envie de te lancer ? 

 

Oui, le Blog de Betty et The blond Salad (Chiara Ferragni) J'ai adoré suivre ces nanas et bien d'autres ! Leur évolution, tous les jours. Elles m'ont donné confiance en moi et mon style et m'ont donné envie de me lancer. 

 

4 Parle-nous de ton univers ? Quelle est ta particularité en tant que blogueuse et qu'est-ce qui te différencie des autres ? 

 

Je pense que mon univers est très complexe ! Un mélange de style, d'époque... je n'aime pas être too much, du coup j'ai besoin de casser tout le temps le style d'une robe avec des baskets ou une veste de survêtement, ou encore, un jogging avec des chaussures habillées. Mon style est plutôt Street Chic, mais mon univers est très girlie. Je suis une "born in 90's" fan des Spice Girls et des Barbies... alors je suis un mélange de tout ça !

 

5 Donne-nous la recette de ton succès ? 

Comment t'es-tu fait connaître et imposée dans la blogo Lyonnaise ? 

 

Je ne sais pas vraiment comment tout ça arrive. Ce que je sais, c'est que je me suis toujours éclatée dans ce que je fais. C'est une vraie passion. Quand je n’ai pas envie, on ne me force pas. 

Rester fidèle à soi-même, ne pas chercher à faire comme les autres... être régulière... Passionnée ! C'est le mot ! Après je pense que c'est mon style et ma personnalité qui m'ont imposée dans la blogo lyonnaise. 

 

6 On sait que tu voyages beaucoup, parle-nous un peu de ton quotidien de globetrotteuse. 

Voyager est l'une de mes plus grandes passions. C'est une drogue. J'ai besoin sans cesse de voyager, bouger, découvrir, me cultiver.... Donc de préparer le prochain Voyage. En plus d'être blogueuse, je suis styliste, et mon inspiration vient du Monde. Alors c'est mon quotidien. En plus de la mode, je rassemble beaucoup d'infos qui tournent autour de moi... des détails pour un prochain voyage, une destination... Là je prépare déjà le prochain grand voyage pour cet hiver. J'essaye de faire au moins un grand voyage par an. Quand j'ai compris que c'était possible, plus rien ne peut m'arrêter. Je veux découvrir le monde entier ! 

 

 

7-Los Angeles occupe une place importante dans ton parcours et sur ton blog. Explique-nous le lien si particulier que tu partages avec cette ville ? 

 

Je suis partie à Los Angeles pour mon stage de fin d'études de mode il y a 3 ans. Et, comment dire, je suis tombée amoureuse de cette ville. Les trois mois sont passés trop vite, alors j'y suis retournée pour trois mois et le retour en France a été très dur. Mon cœur est resté là-bas. J'adore la France, notre pays est incroyable, mais je préfère en profiter comme seconde maison. J'aime leur état d'esprit, la ville, leur culture, leur hargne pour le travail... C'est pour ça que je veux partir vivre là-bas. 

 

8-Parlons un peu mode ! D'où te vient ta passion pour ce domaine ? 

 

C'est comme ça depuis que je suis née. Très vite, je n'étais pas d'accord avec ce que ma maman voulait me faire porter pour aller à l'école. J'ai pratiqué des sports artistiques et j'ai toujours voulu créer mon propre juste-au-corps. En danse, je faisais des propositions de costumes à mon groupe... je créais des vêtements pour les playmobils de ma petite sœur... ça n'a pas été tout de suite une évidence pour moi, et cela me paraissait impossible. Et des rencontres m'ont poussée à le faire, m'ont donné confiance en moi, alors j'ai suivi cette voie et je suis très heureuse de pouvoir être au cœur de la mode tous les jours. 

 

9- Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui souhaite se lancer et devenir blogueur-se ? 

 

D'abord d'être tenace, d’être passionné, régulier, et de toujours donner le meilleur de soi-même, de toujours faire mieux que ce que l'on fait déjà ! 

 

10- Un mot pour la fin ? 

Etre blogueuse, c'est surtout beaucoup beaucoup de travail. C'est être polyvalente, gérer les mails, la compta, la rédaction des articles, la photographie, les logiciels de retouches, les Post Instagram, et surtout être présente pour sa communauté. C'est un vrai travail de fou. Je suis épanouie parce que chaque jour j'apprends plein de choses. Je nourris mon Blog et Instagram, mais je me nourris également de ces plateformes sur tous les plans. Je fais des rencontres incroyables avec des lectrices par internet. J'espère un jour les rencontrer... et surtout pouvoir leur apporter toujours plus d'inspiration !